Archives pour la catégorie Questions tactiques

DOSSIER – « Tous derrière ! »

De la beauté de la défense, de l’ « anti-football » et de l’éternel débat entre manière et résultat…

Depuis la saison 2008-2009, le FC Barcelone de Pep Guardiola règne sur le football mondial. Puisque énumérer tous ses titres risquerait de vous endormir, il est plus révélateur de citer les seuls qu’il a perdus (en confrontation directe) : une Ligue des Champions en 2010 contre l’Inter, une Coupe du Roi 2011 face au Real Madrid et une Ligue des Champions 2012 contre Chelsea. A chaque fois, ces équipes ont fait le choix de défendre d’abord pour mieux attaquer ensuite. Ou de défendre tout court pour espérer attaquer ensuite, pour le cas de Chelsea. En France, amalgames et raccourcis ont vite fait d’associer de telles stratégies défensives à un jeu physique, agressif et vicelard qui « tuerait le spectacle ». Face au Barça dont le jeu respire la beauté et les bons sentiments, l’entreprise de ces équipes a été qualifiée non seulement de moche, mais aussi de foncièrement mauvaise, voire honteuse. A tort. Car par son cœur, son envie et sa discipline, ce Chelsea de Di Matteo a réalisé une Ligue des Champions fantastique, rendant un superbe hommage au football.

Dans ce dossier de trois articles, Faute Tactique sort en défense de la Défense. Il faut faire une triple distinction entre les différentes critiques visant les équipes faisant le choix de défendre à dix dans leurs trente derniers mètres. Trois distinctions, trois articles :

La première partie de ces critiques se base sur des critères esthétiques : elles trouvent ces équipes moches, très peu attractives et un peu chiantes. Le football a cette richesse de pouvoir offrir du spectacle pour tous les goûts. Certains adorent le jeu du Barça, d’autres estiment qu’il se rapproche trop souvent à une passe à dix ou au handball. Certains vibrent devant la vitesse du jeu du Real Madrid, d’autres le jugent trop physique et pas assez raffiné. Certains admirent les belles défenses héroïques, d’autres ne les supportent pas. Difficile de faire l’unanimité.

De la beauté de la défense :

Une belle défense implique-t-elle forcément la destruction du spectacle ?

Ensuite, la deuxième partie de ces critiques trouve ses racines dans des critères moraux, estimant que jouer au football de telle manière est indigne, lamentable et témoigne d’un club ou plus souvent d’un entraîneur sans valeur ni conscience. Est-ce vraiment honteux ? Ici, nous souhaitons intervenir. Entendre dire que voir une équipe défendre à dix est indigne, honteux, pitoyable et néfaste pour le football est une aberration. Un manque d’ouverture d’esprit ? Peut-être. Une confusion sur la morale et le mérite dans le sport ? Sans doute. Un côté partisan qui prend le dessus sur leur objectivité ? Certainement. Car voir cette Inter et ces Blues défendre à dix dans leur surface représente un véritable hommage au football. Oui, défendre est noble.

Anti-football :

Une stratégie ultra-défensive est-elle forcément l’expression du Mal ?

Enfin, la troisième partie de ces critiques juge le niveau de ces équipes de défenseurs : elles seraient médiocres et joueraient mal. Laissons leurs résultats parler pour elles-mêmes, c’est-à-dire pour rappel les qualifications de l’Inter 2010 et de Chelsea 2012. Seulement, les résultats ne sont pas une raison suffisante pour tout le monde. Les titres, c’est tout ce qui compte, vraiment ? Après avoir été éliminé par l’Inter, Xavi avait sorti le désormais célèbre : « Leur équipe va peut-être gagner un titre, mais notre équipe va marquer l’Histoire ».

Du débat entre manière et résultat :

De l’importance de gagner, de bien jouer et de divertir le public, ou pas…

Distinguons les Pays-Bas de 2010, l’Inter de Mourinho et le Chelsea de Di Matteo :

Tous derrière, tous pareil ?

Enfin, dernière partie :

Conclusion du dossier « Tous derrière ! »

FAUTETACTIQUE.com

@FT__com et Facebook