Typologie des FT

Typologie des Fautes Tactiques

 Puyol Robben

Il existe différentes classes de fautes tactiques. On croit toutes les connaître, mais l’art de la faute tactique se réinvente en permanence. On a donc abandonné l’idée d’une liste exhaustive, en espérant voir de nouvelles créations. Countdown

5) La classique

Perte de balle dans l’entrejeu, interception, brèche dans la défense, petit croche-patte ou tirage de maillot. Carton jaune. Cris du public. On n’en parle plus. L’action est annulée. On joue un vulgaire coup de pied arrêté et on reprend le jeu comme s’il ne s’était rien passé.

Meilleur interprète : Mark Van Bommel, exempté de carton

4) L’Inutile

La situation est simple, l’équipe vient de perdre le ballon sur une longue passe d’un défenseur central. Les adversaires récupèrent la balle et se la passent tranquillement dans leur moitié de terrain alors que l’équipe se replace calmement et attend l’attaque rivale. Aucun danger, le bloc défensif est bien en place et les adversaires soufflent avant le forcing final. Tout est sous contrôle. Et c’est à ce moment précis que notre cher milieu défensif commet l’Inutile. Il court faire le pressing tout seul et, hop, se fait dribbler comme un plot. Au lieu de remédier à son erreur en revenant pour se replacer sur le terrain, il décide de tirer le maillot de son adversaire et se prend un carton jaune inutile. La  touche finale est magique : convaincu d’avoir fait enfin quelque chose de sensé dans son  match moyen, notre numéro 6 se tourne vers ses coéquipiers et sourit aussi fièrement que bêtement. « De rien les mecs ».

Meilleur interprète : Felipe Melo

3) Le sacrifice ultime

La plus belle, sans aucun doute. Malheureusement plus souvent pratiquée sur ta console qu’en Champions League. L’attaquant adverse part tout seul dans la moitié de terrain adverse. Plus personne entre lui et le gardien. Dans sa tête, le plus dur est fait, et plus rien n’existe à part la cage, le ballon et la position du gardien. Derrière, le dernier défenseur n’a qu’une seule chose en tête : rattraper cette danseuse avant qu’il n’atteigne la surface. S’il y arrive, c’est fabuleux. Si on est dans les prolongations ou après la 75e, c’est ce qu’on appelle un chef-d’œuvre.

=> Attention, cette faute devient complètement débile si un Juninho, Cristiano, Honda ou Sneijder se trouve dans l’équipe adverse.

2) La Karaté Kid

Les derniers génies à l’avoir mise en pratique sont Nigel De Jong, toujours aussi innovant, et Hernanes. Oui, l’objectif est avant tout tactique : dans un match où une équipe est dominée, il s’agit d’effrayer l’adversaire pour le faire déjouer et récupérer l’avantage psychologique. Le raisonnement est simple : en m’attaquant directement avec les crampons au torse du maître à jouer adverse (voire au visage si je suis assez souple), ce sera bien trop gros pour que l’arbitre réagisse.

Conseil : Plus le match est important, plus l’arbitre perd ses couilles au moment de prendre une décision qui changerait le cours du match.

1) La Superman

Aussi connue sous le nom de la “Luis Suarez”, elle est la grande sœur du “Sacrifice Ultime”. Très courante sur les terrains de banlieue ou dans les favelas, elle est, malheureusement, assez rare dans le monde professionnel. Heureusement, Luisito était là pour nous rappeler la beauté  du geste en quart de finale de coupe du monde contre le Ghana. 120ème minute de jeu, coup franc adverse, Muslera sort mal, tête de Sampei et c’est buuut, le Ghana est la première équipe africaine à se qualifier en demi-finale de coupe du monde, que c’est beau…. MAIS NON !!! Incroyable arrêt des deux mains de Suarez « le Diable » qui brise le rêve de tout un continent mais devient une légende pour 3,5 millions d’Uruguayens. Bien sûr, Gyan ratera le pénalty et l’Uruguay ira défier les Pays-Bas en demi-finale.

Une certaine idée de la mort au service de la patrie. C’est beau.

Autre interprète : Phil Neville

FAUTETACTIQUE.com

5 réflexions sur “ Typologie des FT ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

"Certains croient que le football est une question de vie ou de mort… Je vous assure que c'est beaucoup plus sérieux que ça." BILL SHANKLY