Juan Roman Riquelme, entre dollars et espoir

Riquelme

C’est l’histoire d’un footballeur idolâtré, un club de football prestigieux, un président sous pression, et quelques centaines de milliers de dollars. Cette histoire, comme tant d’autres dans le football sud-américain des années 10, se termine mal. C’est un départ, un déchirement, une fin de contrat et la fuite d’un talent. Une défaite pour les amoureux du jeu, une libération pour les comptes du club. Cette histoire, c’est celle de Juan Roman Riquelme, Boca Juniors et Daniel Angelici, et d’un contrat qui n’aurait jamais pu proposer assez de zéro. En deuxième division, Argentinos Juniors avait moins d’argent à lui offrir, mais plus d’enthousiasme. Et à 36 ans, l’espoir n’a pas de prix.

Lire la suite…

Article publié sur SOFOOT.com le 22/07/2014.

Une réflexion sur “ Juan Roman Riquelme, entre dollars et espoir ”

  1. Le petit pont sur Yepes qu’on voit dans toutes les compil de dribbles, plus d’autres gestes inoubliables. Une carrière en Europe pas la hauteur de son talent, pourquoi tu ne marque pas ce foutu penalty contre Arsenal pour arracher la prolongation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.