Les Leçons Tactiques de la finale madrilène

Cabezazo

Cet Atlético Madrid aura tout donné. Il n’avait pas plus, et la terre entière a pu le constater lors de la prolongation, quand les Colchoneros n’avaient plus l’énergie suffisante pour empêcher Di María de danser, Bale d’écrire l’histoire, Marcelo de dribbler et Cristiano de marquer son petit but. Un petit but pour une grande victoire. La dixième. Jusqu’à l’exploit de lion de Sergio Ramos, pourtant, cet Atlético Madrid avait été parfait. Ou presque. Un vrai match de football, où les vainqueurs n’ont pas été si bons et où les perdants n’ont pas été si mauvais.

Lire la suite

Article publié sur SOFOOT.com le 25/05/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.