FT y était – On a dit adieu à Javier Zanetti

Hommage a  Javier Zanetti

Samedi soir, Milan disait « Grazie » à trois de ses héros : Javier Zanetti, Diego Milito et Walter Samuel. Trente-quatre années d’Inter à eux trois. Dix-neuf saisons pour le seul Javier. Les supporters, les ultras interdits de stade, les vieux messieurs qui ont longtemps cru ne plus jamais voir le sommet, les petits garçons qui n’ont pas connu les années difficiles, et les Milanistes respectueux et même admiratifs devant un tel monstre sacré du football. Tout Milan, donc. Une journée, un match, une fête, une victoire, une cérémonie officielle et une autre cérémonie, minuit passé, avec les ultras. Samedi, c’était soirée Zanetti.

À la gare centrale, les maillots de l’Inter affluent de telle sorte que le centre de Milan se retrouve vite rempli de Zanetti dans l’après-midi. Partout, ce flocage mythique : « J. ZANETTI 4 ». Il y en a de tous les âges. Même les plus petits garçons, âgés environ d’un tiers de la carrière de l’Argentin, se sont fait offrir une réplique de la tunique du capitano. Dans les journaux et les cafés, Zanetti est au centre de l’attention. Forcément, après vingt ans d’histoire, un millier de matchs, une quinzaine de trophées, une vingtaine de buts et une infinité d’histoires, de dribbles et de souvenirs… Dans tout Milan, on est heureux pour Javier. On est heureux parce que l’on se souvient de l’arrivée de Zanetti en Europe, tel un inconnu, on se rappelle du 26 avril 1998 et la faute de Iuliano sur Ronaldo, ou encore du 12 avril 2000 et la blessure tragique de ce même Ronaldo à l’Olimpico, des années de douleur jusqu’en 2005, et puis des années de gloire jusqu’en 2011…

Lire la suite

Article publié sur SOFOOT.com le 15/05/2014

Une réflexion sur “ FT y était – On a dit adieu à Javier Zanetti ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.