Helenio Herrera, et le football fut

Helenio Herrera, et le football fut

Le football des cinquante dernières années est marqué par les initiales « HH ». De Buenos Aires à Venise en passant par Casablanca et Paris, Helenio Herrera a révolutionné le rôle de l’entraîneur, la tactique, la psychologie des joueurs, le professionnalisme et même l’animation des tribunes. Son héritage reste pourtant mystérieux : décrié pour un football soi-disant destructeur, « Il Mago » a aussi été le guide du Barça le plus offensif de l’histoire. S’il ne finit pas numéro un, ce top 100 n’aurait jamais existé sans lui.

L’immense journaliste et écrivain italien Gianni Brera, notamment inventeur du terme « libero » et ex-rédacteur en chef de La Gazzetta dello Sport, l’avait décrit comme « un clown et un génie, vulgaire et ascétique, sultan et croyant, rustre et compétent, mégalomane et obsédé par la santé… Tout cela et même plus ». Helenio Herrera n’était pas un homme comme les autres. La preuve, il avait deux dates de naissance : 1910 et 1916. Né dans ces eaux-là au bord du Río de la Plata à Buenos Aires, Helenio quitte l’Argentine à quatre ans, direction Casablanca. Fils d’anarchistes espagnols réfugiés, Herrera débarque finalement à Paris à 16 piges, pour une carrière de défenseur d’un niveau tout à fait correct (convoqué deux fois avec les Bleus, il n’entrera jamais en jeu en match international). Entraîneur du Stade Français de 1946 à 1948, il quitte finalement la France pour l’Espagne

Lire la suite : Helenio Herrera, et le football fut

Article écrit par Faute Tactique sur SOFOOT.com le 17/04/2013.

FAUTETACTIQUE.com

Vous pouvez suivre Faute Tactique sur Twitter (@FT__com) et Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.