Mais que devient le défenseur latéral ?

Cafu et Roberto Carlos

Autrefois, le défenseur latéral était défenseur avant d’être latéral. C’est-à-dire un défenseur de formation chargé de défendre un couloir. Il s’appelait Paolo Maldini en Italie et Lilian Thuram en France. Tandis que la défense à trois est discrètement en train de supprimer le poste, l’évolution du jeu nous montre des milieux offensifs qui jouent sur le côté : Dani Alves, Gareth Bale, Marcelo, Jordi Alba. La victoire du latéral brésilien ?

La disparition du « défenseur latéral » ?

Ces dernières années, l’évolution du football va dans ce sens : le défenseur latéral n’est plus vraiment un défenseur. Ciao Paolo Maldini et Giuseppe Bergomi, adiós aux Carles Puyol et Gaby Heinze qui jouaient sur le côté. Symboliquement, il n’y a pas mieux que la réputation d’Álvaro Arbeloa. Durant l’Euro, le Madrilène passe pour le maillon faible de l’intouchable Roja. Dans les faits, il se fait Ribéry en quarts et Cristiano en demies. Une assiette bien remplie pour un joueur irréprochable dans son placement, son sacrifice, son timing, sa justesse. Son seul défaut ? Être défenseur latéral, et non pas milieu offensif. De l’autre côté de l’arrière-garde espagnole, Jordi Alba brille de mille feux, solide en défense et étincelant en attaque….

Lire la suite : 

Mais que devient le défenseur latéral ?

Article écrit par Faute Tactique sur SOFOOT.com le 08/12/2012.

FAUTETACTIQUE.com

Vous pouvez suivre Faute Tactique sur Twitter (@FT__com) et Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.