Sneijder et son destin

Face au Danemark, on attendait les crochets et les frappes d’un Van Persie impérial, les débordements d’un Robben intenable ou encore les accélérations et les frappes d’un Affellay électrique. Finalement, l’Europe n’a vu que Wesley Sneijder, comme en 2008, comme en 2010. Son mètre soixante-dix, son crâne rasé, ses tatouages, son ego et, surtout, ses deux pieds de virtuose. Ce soir, contre l’ennemi allemand, le jeu des Oranje reposera une nouvelle fois sur la créativité de son numéro 10. Un Sneijder qui souhaite profiter de l’Euro pour faire comprendre à tous ce qu’il tient pour acquis depuis quelques années : personne n’est meilleur que lui. En commençant par gagner son match up contre Özil ?

Sneijder et son destin

Article écrit par Faute Tactique sur SOFOOT.com le 13/06/2012.

FAUTETACTIQUE.com

Vous pouvez suivre Faute Tactique sur Twitter (@FT__com) et Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.