Le Top 5 du Mercato 2011

 
 
Le mercato est  la plus belle période de l’année pour les fans du monde entier. Trois mois durant lesquels les rêves de gloire des tifosi ne peuvent être démentis par la dure réalité du terrain et du résultat. L’impossible devient possible, l’enthousiasme est énorme, les nouvelles recrues jurent fidélité à leur nouveau club et même les entraîneurs promettent l’impensable (rappelez vous de Gasperini l’année dernière qui affirmait haut et fort que son Genoa pouvait lutter pour le Scudetto… avant de se faire virer à la 10ème journée.).
 
 
Maintenant que cette douce période de l’année est finie et que les championnats européens viennent de démarrer (seule exception, la Serie A), amusons nous à compiler une liste des top 5 équipes lors de ce Mercato 2011. Avant que le terrain nous contredise, du moins.
 
1) PSG, le grand Paris de Leo.
 
 
87 millions d’euros. C’est la somme dépensé par le PSG lors de ce Mercato 2011. Un seul objectif : redevenir un des grands clubs européens. Avec l’arrivée de l’argent qatari et de Leo, finie la sombre et déprimante période des Mateja Kezman ou Apoula Edel titulaires. Maintenant, le club de la capitale peut se permettre de voir en grand. Leo a réussi a construire une équipe qui, sur le papier, est favorie dans la course au titre. “El Flaco” Pastore représente bien sûr la pièce maîtresse du mercato, alors que Kevin Gaméiro a le profil parfait pour jouer aux côtés de Hoarau. Derrière, les achats de Sirigu, Lugano et Bisevac assurent une grande solidité défensive, alors que Momo Sissoko et Blaise Matuidi auront le devoir d’apporter la fraîcheur et le dynamisme que le grand Claude Makélélé ne pouvait plus donner. Jérémy Menez, lui, apportera non seulement sa grande qualité technique mais aussi son coeur parisien du 94. Pas mal pour un club qui est train de se construire une nouvelle identité, les supporters devraient apprécier de voir plusieurs parisiens sur le terrain (Menez, mais aussi Gaméiro et Matuidi). Tout juste arrivé dans la capitale, Leo s’était bien demandé: pourquoi tant de grands joueurs français grandissent à Paris sans passer par le PSG? Mis à part ces discours techniques, comme le souligne FT dans son article “Le Grand Paris de Leo”, le nouveau directeur sportif du PSG a réussi à ramener de l’enthousiasme et des rêves de gloire dans la capitale. C’est ce qu’on appelle réussir son Mercato.
 
Meilleure recrue:El Flaco” Javier Pastore, sans aucun doute. Un fuoriclasse absolu, il éblouira le Parc.


2) Man City, il existe donc une autre grande équipe à Manchester.

Voir Tevez, Balotelli, Richards et Adam Johnson sur le banc à White Hart Lane lors de la deuxième journée de Premier permet de comprendre la richesse de l’effectif de City. Mancini a renforcé sa machine de guerre avec le joueur le plus cher du Mercato (“El Kùn” Sergio Agüero, 45 millions), le meilleur joueur français de sa génération (Samir Nasri) et le latéral gauche d’Arsenal (Gaël Clichy). Solide tout ça. L’arrivée de Nasri est essentielle, puisqu’il apportera une vitesse et une fludité technique qui a fait défaut au milieu terrain de City l’année dernière. Le 31 août, il Mancio décide de lancer un signal fort à United en prenant Owen Hargreaves, ancien protégé de Sir Alex. Le défi est lancé, les Citizens réussiront-t-ils à devenir la première équipe de Manchester ?
 
Meilleure recrue: Samir Nasri. 3 passes décisives pour ses débuts avec City. Ca donne le ton.

3) Barça, imbattable?

Seulement deux nouvelles recrues, mais d’une classe indiscutable et qui épousent parfaitement la philosophie culé. Aucun des deux n’aura besoin d’une longue période d’adaptation : Cesc est un pur produit de la Masia et a été élevé selon le credo footballistique barcelonais, alors que Alexis Sanchez est habitué à ce type de jeu en sélection nationale avec Borghi. Fabregas, qui en un mois en Catalogne a déjà gagné autant de titres qu’en huit ans à Londres (2, Supercoupe espagnole, Supercoupe européenne), a montré qu’il pouvait s’adapter facilement au sein du dispositif Guardiola. Lors du trophée Gamper contre Naples, il a même joué en numéro 9, tandis qu’il a eu un rôle plus classique de milieu relayeur contre Villareal en Liga. Le lendemain de cette première journée, Marca.com titrait d’ailleurs “Qui a dit que Thiago et Cesc étaient incompatibles?”. Sanchez, élu meilleur joueur de la Serie A 2010/2011, va amener énormément de concurrence à Pedro et Villa dans le trident offensif du Barça et va donner l’opportunité à Guardiola de faire tourner sans problèmes. Seul point noir, aucun renfort n’est arrivé en défense, ce qui pourrait devenir problématique vu les récentes blessures de Piqué, Maxwell et Puyol, le départ de Gabi Milito et le niveau sans doute pas exceptionnel d’Abidal et Adriano. Rien d’autre à rajouter, à part que le maillot home de cette année n’est clairement pas à la hauteur de ceux des années précédentes (voir photo ci-dessous).


Meilleure recrue: Cesc Fabregas, un must pour tous les culés. Une opération technique et politique parfaitement réussie.
 
4) As Roma, la jeunesse au pouvoir.

Contrairement aux saison précédentes, le Mercato 2011 de la Roma s’est déroulé autour d’un projet clair et à long terme. Il faut donc louer le travail sensé, appliqué et ciblé de Walter Sabatini, nouveau directeur sportif du club choisi par Tom Di Benedetto. Des sacrifices importants ont été faits (départs de Menez, Méxès et Vucinic) pour satisfaire les crédos tactiques de Luis Enrique : possession du ballon, intensité et rapidité. Plusieurs joueurs de qualité ont signé avec le club de la capitale (Bojan, Lamela, José Angel, Pjanic, Osvaldo, Kjaer, Borini…). Luis a voulu parier sur l’envie d’exploser de ces jeunes promesses et sur la soif de revanche de joueurs peu considérés au sein de leurs clubs respectifs (Gago, Heinze). A cela, il a ajouté une pièce indispensable à toute grande équipe : un grand gardien, Maarten Stekelenburg, ou celui qui a su s’imposer comme l’indiscutable titulaire des cages Oranje. Il reste à voir si les tifosi auront la patience d’attendre que cet ambitieux projet prenne forme.

Meilleure recrue : Erik Lamela. Très jeune, classe cristalline, FT est prêt à parier sur son éclosion. Peu importe qu’il explose maintenant ou dans deux saisons, ce mec deviendra une star.
 
5) Liverpool, le retour en force

Suite à un début désastreux lors de l’exercice 2010/2011, “King” Kenny Dalglish a été rappelé à Anfield Road pour sauver des Reds en grosse difficulté. Depuis, tout semble aller mieux à Liverpool. Dalglish, suite au coup de génie Suarez en janvier 2011, a rempli les objectifs qu’il s’était fixés pour ce mercato : rajeunir l’effectif (Henderson, Coates, José Enrique, Downing, Adam ont tous moins de 27 ans) et élever la qualité technique de l’équipe. Il n’y a rien à dire, le milieu de terrain des Reds est désormais l’un des plus joueurs et créatifs d’Angleterre. Downing, Henderson et Adam ont tous un toucher de ballon exceptionnel et une vision de jeu formidable. Ils amènent une grande dose d’imprésivibilité qu’on ne voyait pas à Anfield depuis le départ de Xabi Alonso et le lent déclin de Gerrard. Défensivement, le club a pris une grande promesse du football mondial, l’Uruguayen Sebastian Coates. A 20 ans à peine, il a impressionné tout le monde lors de la Copa America en raflant le prix du meilleur jeune de la compétition. Seul bémol, avoir vendu Raul Meireles à Chelsea le dernier jour du Mercato. Un choix étrange au vu des prestations fournies l’année dernière par le portugais.

Meilleure recrue : Sur le long terme, Coates. Dans l’immédiat, Stewart Downing qui méritait depuis longtemps sa chance dans une grande équipe.



On aurait aussi pu parler de: Lazio, Naples, Cesena, Real Madrid, Atlético, Valence, Manchester Utd, Chelsea, Bayern…

 

Ruggero

5 réflexions sur “ Le Top 5 du Mercato 2011 ”

  1. C'est quand meme fort de dire que ManC a fait un meilleur mercato que ManU. On parle d'une equipe qui achete de vrais talents (Jones, De Gea) et une brute d'ailier qui semble en passe de devenir un trequartista (Young). En plus, Ferguson a la classe de promouvoir des jeunes en equipe A (Cleverley, Welbeck), et pour l'instant les deux prouvent tout le bien qu'on pensaient d'eux. Alors acheter Clichy qui a pas fait un grand match depuis 2008 et Nasri qui a le meme profil que Silva semble un peu une redondance. Je pense que ManC a fait un mauvai mercato pck ils n'ont pas pu vendre certains joueurs qui feraient clairement mieux de partir (A Johnson par exemple…). Mais bon… C'est juste faire l'equipe sur FIFA2012 qui va etre difficile…

  2. C'est sur, Sir Alex a, comme pratiquement chaque année depuis son arrivée à Old Trafford, réalisé un excellent mercato. Aucun doute. Les coups De Gea, Jones et Young sont géniaux. Ce qui a changé c'est que pour la première fois depuis bien longtemps, les deux équipes mancuniennes semblent pouvoir prétendre au titre. Or, la différence entre les deux est que Man Utd était un favori même l'année dernière (et les années d'avant encore) alors que Man city n'était qu'un simple outsider, un cran en dessous son grand rival. Par son mercato 2011 (Janvier + été), Mancini a donc réussi à "élever" le statut de son équipe qui est maintenant un concurrent crédible pour la victoire finale, alors qu'il ne l'était pas l'année dernière.D'une certaine façon, City a donc réussi a réduire la distance qui séparait les deux équipes. C'est pour cela qu'on l'a mis dans notre top 5 sans pour autant critique l'habituel mercato génial de Ferguson.P.S: Nasri a un profil similaire à Silva, mais ce n'est pas tout à fait le même. Il possède une rapidité balle au pied que Silva n'a pas et qui faisait défaut au milieu de City de l'année dernière (Barry, Milner, Silva…). Silva et Nasri sont deux joueurs qui font la différence et l'abondance de ce type de joueurs est un problème que tout entraineur voudrait affronter.Ruggero

  3. Je suis assez d'accord avec Danif4. MU a quand même fait un des plus gros recrutements, plus impressionnants que celui du Barça ou MU pr moi, ils ont bouché ts les trous qu'il y avait a leur 11 probable. Et en + rajouter quelques jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.