Leçons Tactiques

Il ne s’agit pas de décortiquer un match sous tous ses angles. Il ne s’agit pas non plus de donner des leçons au monde entier. Il ne s’agit pas, non plus, de prétendre qu’un clavier pourrait en dire plus qu’un entraîneur avec des décennies d’expérience. Non, il s’agit plus simplement de raconter le mouvement d’un match. Faire le récit de son histoire tactique. Essayer de comprendre un résultat en analysant des décisions tactiques, celles des entraîneurs et celles des joueurs. Et le faire avec précision, documentation, chiffres et logique. 

 

2 réflexions sur “ Leçons Tactiques ”

  1. Bonjour Markus (ou devrais-je dire M. Kaufmann ?),

    j’attendais avec impatience une analyse tactique du choc Bayern-Juve, entre les choix gagnants d’Allegri sur son équipe d’entrée et sa tactique couronnée de succès en première mi-temps, et sa cuisante défaite face à Guardiola en deuxième période. Quand Guardiola fait les bons changements, Allegri sort ses trois meilleurs joueurs : pourquoi avoir sorti Khedira et pas Hernanes ? A la fin du match, en voyant Hernanes sur le pré j’ai cru qu’il était entré en cours de jeu, c’est dire s’il a été – au moins à mes yeux – transparent. Et pourquoi avoir sorti remplacé Morata par Mandzukic ? Même cuit, Morata faisait tellement de mal à la défense bavaroise… Et enfin, pourquoi Allegri n’a-t-il pas essayé de verrouiller plus tôt (en faisant des changements dès la mi-temps, tout en gardant Morata comme point d’ancrage) ?

    Bref, il me semblait que ce choc des huitièmes aurait mérité une belle analyse de fonds, j’espérais vous lire !

    1. Bonjour Guillaume, merci de prendre le temps de venir commenter le match ici. Effectivement, le match mériterait une analyse complète. Pour défendre Allegri, il faut rappeler d’une part que le match de la Juve jusqu’à l’heure de jeu (et même un peu plus) était parfait, et d’autre part qu’il découlait d’une lecture qui impose une intensité physique exceptionnelle de la part de certains éléments, en premier lieu Morata. Comme Milito en 2010 contre le Barça (demi-finale aller), le prix pour réaliser un tel match est de sortir avant le dernier quart d’heure. Et je pense que ses occasions manquées en seconde période donnent raison à Allegri : il se les crée toutes, mais il les rate aussi. Et puis c’est un luxe d’avoir Mandzukic pour le remplacer, même si son entrée en jeu n’a finalement pas été décisive. J’imagine que la même donnée physique a poussé Allegi à sortir Khedira plutôt qu’Hernanes, qui avait un rôle bien plus conservateur que l’Allemand. Markus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

"Certains croient que le football est une question de vie ou de mort… Je vous assure que c'est beaucoup plus sérieux que ça." BILL SHANKLY